La langue La langue La langue La langue La langue

Heidi Herzig - Mon travail artistique est essentiellement le collage

Publié le 15.06.2020

ANNA, Heidi Herzig
La photo montre des objets de ANNA. Sur la plaque munie de crochets se trouve le carnet ouvert (croquis) portant l'inscription « Autopilote » qui forme un duo avec un chiffon gris pour le nettoyage de la machine.
Exposition „Technik#Weiblich#Logisch", au musée Frauenkultur Regional-International, 2020

 

Heidi Herzig a une préférence pour les « histoires de rayures » et pour les signes codés : les rayures, telles qu'elles sont utilisées dans la vie quotidienne, par exemple pour sécuriser les zones de danger ; marquer et cocher, des chiffres qui signalent les processus de production.

Fascinée par la variété des matériaux, elle collectionne les matériaux d'emballage, les pièces découpées, etc., les objets trouvés, qui, de par leur nature particulière, sont produits selon des procédés de travail dans des entreprises techniques et dans l'industrie lourde. Elle observe les femmes et les hommes à leur lieu de travail, leurs mouvements, et réfléchit à ce qu'ils pourraient penser et ressentir. Ce sont des « des indices » sur lesquelles reposent les œuvres de Heidi Herzig, y insérés sont des aspects sociaux concernant la vie d'une partie des ouvriers de l'usine.

« Fabrikbaby » , un blog avec des exemples artistiques de HH sur l'usine qui fonctionne depuis des années ; « Denrée alimentaire de base » , titre d'une œuvre ; « Streifensicherung » - « L’enlèvement de l’infini », titre d'un thriller policier, un projet à long terme ; « Schlagerfeuer », « So wie Du », première partie de la « Heidi Herzig Schlagerband ».

 

Feuilleter dans le livre (de croquis).
Extraits de la vidéo « 8 livrets » de Heidi Herzig

 

Le terme « Autopilote » désigne l'automatisation la plus élémentaire chez l'homme en soi – marcher et respirer.
Source de l'image : « Femme marchante main dans la bouche », Eadweard Muybridge. La figure humaine en mouvement, 1884

 

H, la 8e lettre de l'alphabet, et 8 en boucle, le signe de l'infini

 

Heidi Herzig a achevé deux études à Karlsruhe, une licence en sciences humaines et une en art des médias et scénographie. Au cours de ses études, elle a travaillé pendant 16 ans comme intérimaire dans des usines de production industrielle. Selon ses propres termes, elle considérait cela comme ses « dualismes ».

Les œuvres d'art de Heidi Herzig sont des assemblages. Cela signifie qu'elle travaille avec des matériaux trouvés qui acquièrent de nouvelles significations dans le processus artistique et s'ouvrent à d'autres perspectives dans leur esthétique matérielle.

Heidi Herzig lors de l‘installation de ANNA, Museum Frauenkultur Regional-International, 8 mai 2020

Heidi Herzig a intitulé la présentation de ses œuvres dans l'exposition au Musée Frauenkultur Regional-International, 2020. « Extraits de l'ouvrage ANNA »

 

Comme le montre la photo, Heidi Herzig utilise des boîtes d’oranges siciliennes. Dans l'un des espaces de rangement, il y a des déchets de poinçonnage qui ressemblent à des clés à molette, qui rappelle davantage des os rongés. Et qu’est-ce qu’il en est avec la grosse boîte en aluminium remplie de 10 kg de soupe aux lentilles ? Le nom ANNA est lisible.

Au début, je supposais que Heidi Herzig ferait référence au musée de femmes en choisissant ce nom. Puis j'ai appris que ANNA est le nom de la sorte d’orange et que le logo de l'entreprise est aussi visiblement apposé sur les boîtes.

« Tout est dans les boîtes, mais les boîtes elles-mêmes deviennent aussi une plate-forme et un objet. Le cadre de ANNA est l'empilage des caisses », explique Heidi Herzig. « Tous les éléments de ANNA peuvent être extraits et classés. »  

ANNA, c'est l'assemblage de matériel multimédia tel que des livrets en texte et en image, des imprimés, des objets matériels, des vidéos, des performances musicales qui s'est développé pour atteindre environ 11 à 13 boîtes, finalement étiquetées avec leur contenu par HH.

La cérémonie d'ouverture de l'exposition devait être accompagnée musicalement par Heidi Herzig et son groupe. Malheureusement, le virus a contrecarré les plans.

Le 8 mai 2020, Heidi Herzig a martelé et bricolé ses œuvres en les mettant en place et elle y frédonné une chanson sans public.

 

Texte: © Elisabeth Bala, Frauen in der Einen Welt
Photos: © Elisabeth Bala (Nr. 1, 5, 6), Heidi Herzig (Nr. 2, 3, 4)

 

Heidi Herzig
Née à Dresde, depuis 2006 à KarlsruheÉtudes de langue et littérature allemandes, sciences culturelles appliquées,Art des médias et scénographieEn 2019, elle a fondé un groupe de musique « Heidi Herzig Band », composé de six musiciens.

https://vimeo.com/heidiherzig
https://fabrikbaby.tumblr.com/
Instagram:
@heidi_herzig
@heidiherzig_officialband